Translations:Install/29/fr

Il fut un temps où il n'y avait qu'une seule façon de démarrer un PC. Un firmware standard appelé «PC BIOS» équipait tous les PC, ordinateurs de bureau autant que serveurs. Tous les disques durs utilisaient le Master Boot Record dans le tout premier secteur de ceux-ci. C'est à cet endroit que le «PC BIOS» regardait afin d'y trouver le code du gestionnaire d'amorçage. Ce dernier chargeait le système Linux. Le partitionnement des disques durs tant qu'à lui reposait sur le schéma de partitionnement standard MBR. C'est ainsi que tout se faisait et tout le monde y trouvait son compte.